Rocamadour : dans la peau d’un pèlerin du Moyen Age


Au-delà de l’image de carte postale, nous avons découvert Rocamadour comme le faisaient les pèlerins du XIIème siècle lorsque, après des jours de marche, ils arrivaient ici pour prier la Vierge Noire. Est-ce possible ? Oui, car ce village hors du commun, aujourd’hui grand site de Midi-Pyrénées, est resté à peu près tel qu’il était au Moyen Age.

Au Moyen Age, Rocamadour était connu dans toute la Chrétienté. Aujourd’hui, ce grand site de Midi-Pyrénées est connu à l’échelle internationale et attire beaucoup de monde.
Aussi, si vous voulez apprécier tranquillement Rocamadour, évitez l’affluence de la haute saison estivale : préférez le printemps ou l’automne. Nous avons pour notre part visité Rocamadour un jour venteux d’octobre et la majesté du site n’en était que plus forte.

Rocamadour

Notre regard est happé par la vision de Rocamadour

Les pèlerins qui, du XIIème au XVème siècle s’écartaient des chemins de St-Jacques de Compostelle pour gagner Rocamadour, devaient être impressionnés. Arrivant comme eux à l’Hospitalet, notre regard est happé par la vision vertigineuse de Rocamadour accroché en face, sur l’autre bord du canyon de l’Alzou.

On les imagine ces marcheurs, subjugués face à un tel spectacle mais aussi, désireux de poser leurs baluchons après avoir échappé aux brigands et à la fatigue qui les guettaient tout au long de leur chemin. L’Hospitalet, où l’on peut voir les vestiges de l’hôpital St-Jean qui les accueillait, était le refuge chaleureux où ils pouvaient se reposer, faire soigner leurs plaies et se restaurer avant d’aller se recueillir devant les reliques de Saint-Amadour et devant la fameuse, l’incroyable, Vierge Noire de Rocamadour.

Statuette en bronze représentant un pèlerin

Statuette en bronze représentant un pèlerin

Quittant l’Hospitalet, nous prenons la route qui descend dans le canyon de l’Alzou, le « Val ténébreux » comme on l’appelait jadis, pour remonter vers la lumière de la cité sacrée. Nous franchissons comme les pèlerins la Porte du Figuier, puis suivons l’unique rue de Rocamadour jusqu’à l’escalier monumental qui mène au Parvis des Sanctuaires.
Arrivés à ce point, nous le confessons : nous avons monté l’escalier monumental à pied, pas à genoux !

A genoux … comme le faisaient nos ancêtres en signe d’expiation. 233 marches taillées dans le roc ! Et puis là-haut, le Parvis des Sanctuaires, qui a tout d’une basilique à ciel ouvert, épousant en des noces millénaires la falaise jaillissante.

Fresques visibles sur le parvis des Sanctuaires

Fresques visibles sur le parvis des Sanctuaires

Evidemment, nous ne portons pas de rudes habits de laine, ni de galérus couvrant la tête et les épaules, ni de sportelle en guise de sauf-conduit pour traverser les zones de guerre … et pourtant. Nous nous sentons tout à coup humbles comme des manants sous le règne de Saint-Louis. Nous levons un oeil respectueux sur les fresques colorées peintes sur la roche (regardez, ici, voici l’épée de Roland de Roncevaux fichée dans la falaise !).

Nous poussons la porte de la chapelle Notre-Dame, principal sanctuaire du pèlerinage. Notre-Dame de Rocamadour nous fait face. C’est une petite silhouette de bois noir, frêle, presque enfantine. Elle date du XIIème siècle ! Sa fragilité n’est qu’apparente. Les millions de prières qu’elle a reçues à travers les siècles, les miracles qu’elle a accomplis par delà les terres (jusque sur les mers) lui confèrent une puissance et une autorité qui laissent sans voix.

Dans Rocamadour

Dans Rocamadour

Regagnant L’Hospitalet, nous nous tournons encore une fois vers Rocamadour, qui nous apparaît telle que Victor Hugo en personne l’a célébrée : « Irréelle splendeur au détour de la côte … Rocamadour la haute … Surgit, escaladant de son farouche élan … le sauvage canyon qui la porte en son flanc ».


Cabécous AOC Rocamadour

Cabécous AOC Rocamadour

Côté pratique

> Visiter Rocamadour : www.vallee-dordogne.com
> Découvrir Rocamadour en famille, avec les enfants : www.tourisme-midi-pyrenees.com
> Randonnée autour de Rocamadour : www.tourisme-midi-pyrenees.com

> En savoir plus sur Rocamadour, grand site Midi-Pyrénées : www.tourisme-midi-pyrenees.com

> Organiser son séjour dans le Lot : www.tourisme-lot.com

Catégories :Découvrir, Visiter

2 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s