Mes sentiers dans Toulouse : la balade des fontaines


Rafraîchissant en été, passionnant en toute saison, cet itinéraire vous mènera du jardin du Capitole à la place Saint-Etienne. Suivez-moi à la découverte des plus jolies fontaines du cœur de Toulouse. Dans leur eau se reflète tout un pan du patrimoine toulousain et les anecdotes y font de jolis remous.

Cette petite balade relie 5 des plus belles fontaines du centre historique de Toulouse. Elle se fait à pied en 45 mn environ, et plus si affinités avec les restaurants, les terrasses de café et les nombreuses boutiques placés sur votre chemin. C’est donc, également, un excellent itinéraire shopping.

Le Square Charles de Gaulle et ses jets d'eau

A l’arrière du Capitole, le Square Charles de Gaulle et ses jets d’eau

Vous partirez du Square Charles de Gaulle. Les Toulousains préfèrent l’appeler « Jardin du Capitole ». Il est situé entre la façade arrière du Capitole et le métro Capitole.
Ce jardin donc, ombragé, a fait l’objet d’une récente mise en beauté, dans le cadre du vaste plan de réaménagement du centre ville de Toulouse. Le square déroule désormais, au ras du sol dallé, un parterre de jets d’eau qui jaillissent puissamment à des rythmes aléatoires et à des hauteurs différentes, à la plus grande joie des enfants en été.

Empruntez maintenant la rue du Poids de l’Huile en direction de la place du Capitole, puis bifurquez à gauche rue Saint-Pantaléon. Celle-ci vous mènera très vite Place Salengro.

Fontaine de la place Salengro

Fontaine de la place Salengro (XIXème siècle), issue des ateliers du Val d’Osne.

La place Salengro, créée en 1849, forme un joli triangle tapissé de terrasses de cafés et de salons de thé. Entourée de maisons à façades néo-classiques, toutes en brique orangée, elle porte le nom de Roger Salengro, ministre de l’Intérieur en 1936.

La place est ornée d’une splendide fontaine fondue dans les ateliers du Val d’Osne en 1852. De drôles de personnages s’y tiennent, mi-angelots mi-sirènes portant couronnes de laurier, soufflant l’eau vers la vasque par des conques, et chevauchant des tortues !

La place Salengro place fut fréquentée par deux hommes célèbres. Au n°1, voici en effet la maison de Pierre-Paul Riquet, l’inventeur du Canal du Midi. Au n°20, voilà la demeure de Jean Jaurès qui résida ici lorsqu’il était professeur à l’Université de Toulouse.

maison_jaures

La maison de Jean Jaurès, au n°20 de la place Salengro

Prenez maintenant la rue des Puits Clos, jusqu’à la place des Puits Clos que vous contournerez par la droite en passant devant la fontaine de la « Psyché de Prouha » (1984). Elle est encadrée par 4 colonnes galbées de marbre rose provenant de l’église de la Daurade. Au bout de l’étroite rue des Puits Clos, tournez à droite rue Temponnières, puis à gauche rue des Changes.

Suivez la rue des Changes jusqu’à la place Esquirol (métro Esquirol à votre gauche). Traversez tout droit la rue de Metz, grande percée haussmannienne du XIXème siècle. Poursuivez la rue des Changes jusqu’à la place de la Trinité.

La place de la Trinité, avec sa fontaine signée Urbain Vitry.

La place de la Trinité, avec sa fontaine signée Urbain Vitry (XIXème siècle).

La place de la Trinité crée une belle respiration dans le tissu médiéval du cœur de Toulouse. Sa grâce florentine, son air d’Italie, son calme tranquille au milieu de l’effervescence toulousaine en font un des lieux les plus délicieux du centre ville.

Une quinzaine de boutiques, cafés, épiceries et autres commerces font la ronde autour d’elle, dans un halo orangé de brique.
Au centre, la fontaine en pierre de Carcassonne et marbre de Saint-Béat (marbre des Pyrénées) date de 1826. Ornée de trois cariatides ailées, elle tient la vedette et fait bruisser la place de sa musique d’eau.

verriere_trinite

Au n°8 de la place de la Trinité, belle verrière en encorbellement

Cette place et sa fontaine ont été dessinées par un certain Urbain Vitry alors qu’il était âgé de 25 ans. Quelques années plus tard, ce dernier sera nommé architecte en chef et ingénieur de la ville. On lui doit entre autres le bâtiment des abattoirs qui abrite maintenant le Musée d’art contemporain de Toulouse.

Côté ouest de la place, admirez la façade néo-classique avec ses niches abritant des statues en stuc blanc. Admirez également côté sud, au n°8, la maison ornée sur deux niveaux d’une délicate verrière à encorbellement, sur culot au décor végétal.

Remontez maintenant la rue de la Trinité jusqu’à la place Rouaix. Sa fontaine du début du XIXème siècle a comme particularité de marquer le point culminant du centre de Toulouse (126 m d’altitude). C’est elle qui recevait les eaux provenant du château d’eau de la ville, aujourd’hui devenue galerie du Château d’Eau, consacrée à l’art photographique.

De la place Rouaix, les eaux étaient réparties par gravité vers les autres fontaines publiques de la ville. La légende dit aussi qu’elle serait une fontaine de jouvence …

Traversez la rue du Languedoc pour vous engager dans la rue Bouquières où les boutiques mêlent linge de maison, fleurs et plantes, créations diverses, objets à chiner, antiquités …

rue_bouquieres (1)

Le charme irrésistible de la rue Bouquières

Si la tentation ne vous cloue pas sur place, vous arriverez place Mage. De là, vous suivrez la rue Tolosane qui aligne un florilège d’hôtels particuliers des XVIIème et XVIIIème siècles : Hôtel du Capitoul Louis de Campistron (n° 2 à 4), Hôtel de Candie de Saint-Simon (au n°6), Hôtel de Ramondie (au n°7) … jusqu’au n°12 où un porche suivi d’un passage vous mènera jusque dans un jardin caché où est exposée une collection de bonsaïs disponibles à la vente.

La rue Tolosane débouche sur la rue Croix-Baragnon et ses boutiques de luxe.

Tournez à droite vers la place Saint-Etienne. Là vous attend un fameux duo : la cathédrale Saint-Etienne et, à l’avant-scène, la fontaine la plus ancienne de Toulouse. Elevée en 1547 par Jean Rancy, elle a connu diverses modifications, datées sur ses éléments de pierre. Son obélisque de marbre a été posée en 1593, tout comme ses 4 petits « Manneken-Pis » de bronze qui font chastement couler l’eau par la gueule de créatures marines.

La fontaine de la place St-Etienne a été placée ici en 1547.

La fontaine de la place St-Etienne a été placée ici en 1547.

Pour terminer votre circuit en beauté, visitez la cathédrale Saint-Etienne dont l’allure atypique vient d’un mélange unique entre roman et gothique. Prenez tout votre temps pour admirer les joyaux que renferme cet édifice dont la construction a duré près de 5 siècles.


En pratique

Cliquez sur le plan pour voir en grand l’itinéraire de la balade des fontaines :

plan_circuit_fontaines

Sur votre chemin, les rues et les places « spécial shopping » : rue Saint-Pantaléon, place Salengro, rue des Changes, place de la Trinité, rue de la Trinité, rue Bouquières, rue Croix-Baragnon.

 

 

Catégories :Découvrir, Visiter

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s