L’art de la promenade


Des jardins extraordinaires, des prairies aux mille fleurs, des arbres peuplés d’oiseaux de paradis : à l’abbaye-école de Sorèze dans le Tarn, prenez des couleurs en vous promenant dans les œuvres de Dom Robert, à la fois maître de la tapisserie contemporaine et moine bénédictin.

Amis et collègues : presque tous eurent le même air interrogatif lorsque je leur annonçais mon intention de visiter à Sorèze le nouveau musée consacré à Dom Robert. « Dom … qui ? ».
Lorsque j’ajoutais qu’il s’agissait de tapisserie contemporaine, un léger vent de panique teinté de compassion sembla se lever dans les esprits. Mais j’étais courageuse et je partis donc en terre inconnue, vers une abbaye-école ancrée depuis le règne de Pépin le Bref aux confins du Tarn et de la Haute-Garonne, près de Revel à 60 Km au sud-est de Toulouse. Je m’aventurais vers un lieu où étaient exposées des tapisseries sur lesquelles je ne savais pas grand chose, sinon qu’elles ne dataient pas du Moyen Age et qu’elles ne semblaient pas poussiéreuses.

Quant à l’inconnu, illustre pour les connaisseurs, dont j’allais rencontrer le génie … je n’étais que questions en chemin. Un chemin sur lequel je m’engageais bientôt, au 1er étage de l’abbaye-école de Sorèze. Enveloppée de murs majestueux comme des falaises, je m’avançais dans les larges allées de ce musée conçu par un cabinet d’architectes de Rome.

Le Musée Dom Robert occupe 1 500 m2 au 1er étage de l'abbaye-école de Sorèze. A droite, "Les oiseaux rares" de Dom Robert.

Le Musée Dom Robert a ouvert en avril 2015. Il occupe 1 500 m2 au 1er étage de l’abbaye-école de Sorèze. A droite, la tapisserie des « Oiseaux rares ».

Dans un subtil équilibre entre architecture contemporaine et patrimoine centenaire, l’élégance italienne a visiblement fait, elle aussi, son chemin ici. Acier corten, béton ciré, acier satiné, bois, terres cuites et badigeon de lait de chaux se répondent pour créer un écrin stylé, tout en tonalités douces, où les tapisseries de Dom Robert apparaissent comme des feux d’artifice sur le ciel d’une soirée d’été.

"Garden Party". Les oeuvres de Dom Robert (1917-1997) s'échelonnent des années 30 aux années 80.

« Garden Party » de loin. Les oeuvres de Dom Robert (1917-1997) s’échelonnent des années 40 aux années 90.

L'art de Dom Robert consistait à concevoir les cartons (à l'échelle 1) qui servaient ensuite de guides pour le tissage dans les ateliers d'Aubusson.

« Garden Party » de plus près. L’art de Dom Robert consistait à concevoir les cartons (à l’échelle 1/1) qui servaient ensuite de guides pour le tissage des  tapisseries dans les ateliers d’Aubusson.

Au centre de l'inspiration de Dom Robert, la nature et les animaux familiers.

« Garden Party » de très près. Le chien est l’animal totem de l’artiste vigilant.

Dans une tapisserie, on se promène !

Me voilà face à Dom Robert, moine à En Calcat, abbaye située à moins de 10 km de celle de Sorèze. Quelques dates situent l’homme sur l’échelle du XXème siècle. Né Guy de Chaunac-Lanzac en 1917, il passa l’essentiel de sa longue vie dans le Tarn après, cependant, quelques années dans une abbaye d’Angleterre.
Sa vocation religieuse n’eut d’égale que sa passion pour le dessin et la couleur. Il fut, avec Jean Lurçat, l’un des grands rénovateurs de l’art de la tapisserie.

Je m’avançais, accrochée par sa pensée rendue visible en deux ou trois phrases : « Dans une tapisserie on se promène. Une promenade sans but précis, on se plaît à flâner. Un détail vous conduit vers un autre ». Comme cela est juste !
« Les oiseaux rares », « Garden Party », « Les enfants de lumière », … : chaque tapisserie, foisonnante de couleurs vives, vous invite à musarder parmi ses arbres et ses fleurs des champs.

Chaque tapisserie vous donne l’envie de laisser vos yeux se promener sans fin entre les oiseaux, les paons, les coqs et les poules, les chats, et même les poissons qui font le bestiaire d’une œuvre unique où la nature apparaît dans toute son innocence.
C’est une sensation de paix qui s’installe en vous, et une gratitude pour celui qui nous a amené un peu de paradis sur terre.

En vous arrêtant de ci de là, vous progresserez dans la découverte de ce moine-artiste à la vie riche : étudiant à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris, soldat dans le 2ème régiment des Spahis au Maroc pendant son service militaire, ordonné prêtre et entré à l’abbaye d’En Calcat en 1930, … Et puis, jusque dans les années 90, ces 5 décennies consacrées à l’art de dessiner des cartons pour les confier ensuite, pour tissage, aux meilleurs ateliers d’Aubusson tel l’atelier Goubely.

 

Sur 2 niveaux, la salle des grands formats permet de multiplier les points de vue sur des tapisseries monumentales.

Sur 2 niveaux, la salle des grands formats permet de multiplier les points de vue sur des tapisseries monumentales.

Depuis les fenêtres du musée, vue sur l'abbaye, son hôtel, son parc, la Montagne Noire.

Depuis les fenêtres du musée, vue sur l’abbaye, son hôtel, son parc et au-delà, sur la Montagne Noire.

Vous ferez aussi quelques haltes pour regarder, aux fenêtres, les masses vertes de la Montagne Noire, le parc de l’abbaye, l’ancien bassin de nage destiné aux étudiants où flânent (eux aussi !) des cygnes : les ouvertures ont été respectées afin de laisser votre regard s’évader vers cet environnement où Dom Robert a vécu et puisé son inspiration.

Jusque dans la salle consacrée aux techniques de la tapisserie, puis plus loin dans l’aile consacrée à d’autres créateurs contemporains, on ne se lasse pas d’arpenter ce musée.

A chaque pas, un nouveau passage s’ouvre devant vous, une passerelle vous emmène ailleurs, une nouvelle perspective se dessine. Vous marchez tranquillement sur un sentier où les panoramas varient sans cesse pour vous offrir des points de vue différents, du spectaculaire d’une tapisserie de près de 5 m de large au détail d’un papillon bleu azur.

Un décor élégant, apaisant, chaleureux où l'on se plaît à musarder.

Un décor élégant, apaisant, chaleureux où l’on se plaît à musarder.

Guidé par des commentaires précis et sans surcharge, où libre cours est donné à l’imaginaire et à la contemplation, votre parcours est aussi une promenade dans l’histoire de l’abbaye-école. Le musée Dom Robert est en effet aménagé dans ce qui était autrefois le dortoir des Saints-Anges, le dortoir Saint-Michel, l’infirmerie, etc.

"Magnificat" : cette tapisserie de 1945 porte en elle tout l'univers de Dom Robert : les fleurs des jardins et des prés, les papillons, les oiseaux ...

« Magnificat » : cette tapisserie de 1945 porte en elle tout l’univers de Dom Robert : les fleurs des jardins et des prés, les papillons, les oiseaux, les animaux domestiques.

Ainsi, après votre petite « randonnée musée », vous aurez plaisir à prolonger votre balade dans cette abbaye. Elevée par Louis XVI au rang d’école militaire royale, elle devint célèbre pour l’originalité de son enseignement et accueillit des élèves jusqu’en 1991.
Au rez-de-chaussée, un parcours muséographique vous fera ainsi voyager au temps où la Cour des Rouges, la Salle des Illustres, les salles de classe et les cellules des pensionnaires bruissaient d’une vie studieuse consacrée aux mathématiques, à la philosophie, aux sciences mais aussi aux lettres, aux arts et au théâtre.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Hors les murs, vous pourrez vagabonder dans les ruelles de Sorèze, entre maisons à encorbellement, rosiers, ateliers et galeries d’art.
S’il vous reste du temps, vous partirez pour une « vraie » randonnée, dans la Montagne Noire ou bien du côté de Revel et du lac de Saint-Ferréol tout proche … avec, peut-être, un peu du regard émerveillé de Dom Robert.


En pratique

> Musée Dom Robert et de la tapisserie du XXème siècle – Abbaye-école de Sorèze – Tarn – Tel. 05 63 50 86 38.
Horaires et tarifs sur www.abbayeecoledesoreze.com
Votre billet donne accès au Musée Dom Robert et au parcours muséographique de l’abbaye-école. Il est valable toute la journée. Un conseil : visitez le musée Dom Robert de préférence le matin pour éviter l’affluence de l’après-midi.
Un tiers de la collection totale est exposée par rotation. Un renouvellement des oeuvres exposées est programmé tous les deux ans.
Des audio-guides sont à disposition. Possibilité de visites commentées (à partir de 10 personnes).

L'univers coloré de l'eouvre de Dom Robert parle aux enfants. Ici, "Le jardin des sirènes" en mode interactif.

L’univers coloré de Dom Robert parle aux enfants. Ici, « Le jardin des sirènes » en mode interactif.

– En famille : le musée Dom Robert est adapté à la clientèle familiale, un espace chaleureux est joliment aménagé pour permettre aux enfants de dessiner et de colorier.
– Personnes handicapées : le musée Dom Robert est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.
– A noter : L’abbaye-école de Sorèze forme, avec Revel et le lac de Saint-Ferréol, un ensemble qui bénéficie de l’appellation Grand Site de Midi-Pyrénées. Autour s’étend le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc.

A Sorèze, le clocher Saint-Martin.

A Sorèze, le clocher Saint-Martin.

Idée balade à 6 km de Sorèze : la voie verte de la Rigole du Canal du Midi, à Revel.

Idée balade à 6 km de Sorèze : la voie verte de la Rigole du Canal du Midi, à Revel.


> Pour visiter Sorèze et vous promener alentour
:
Rendez-vous à l’Office de Tourisme intercommunal de Sorèze – Allée du Ravelin – Tél. 05 63 74 40 30 – www.ville-soreze.fr


> Pour en savoir plus sur Dom Robert
:
Consultez le site Internet de l’abbaye Saint-Benoît d’En Calcat où il fut moine.

L'oeuvre tissé de Dom Robert comprend une centaine de cartons originaux, reproduits à de nombreux exemplaires répartis dans le monde entier.

L’oeuvre tissé de Dom Robert comprend une centaine de cartons originaux, reproduits à de nombreux exemplaires répartis dans le monde entier.

In fine … si vous vous posez comme moi la question
Le « Dom » de Dom Robert correspond à un titre honorifique, hérité du castillan « Don » et avant cela du latin « Dominus » : cette marque de respect précédait jadis les noms nobles puis a été appliquée aux religieux de certains ordres, comme l’Ordre Bénédictin auquel appartenait notre créateur de tapisseries.

1 réponse

  1. Tu nous avais pourtant prévenus à ton retour de reportage, mais je suis stupéfié. Quelles beautés ! On se le programme avec les enfants d’ici septembre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s