Marché de Lalbenque : comme si vous y étiez !


Début décembre, le marché de Lalbenque donne le coup d’envoi de la saison de la truffe. On dit que ce marché, connu dans la France entière, est une affaire d’initiés et de connaisseurs. C’est une bonne raison pour y aller en simples curieux. Marché de Lalbenque … mode d’emploi heure par heure.

Le marché aux truffes de Lalbenque démarre à 14h pour la vente au détail, et à 14h30 pour la vente en gros.

12h. Vous arriverez à Lalbenque, joli village du causse à 20 mn environ de Cahors, juste à temps pour vous attabler dans l’un des cafés du village. Pour l’heure, la rue principale est quasiment déserte. Face à la mairie, vous remarquerez la rangée de planches qui va bientôt accueillir les paniers de truffes.

Les trufficulteurs veillent jalousement sur leur cueillette de la semaine, qu’ils vendront au panier.

Les trufficulteurs veillent jalousement sur leur cueillette de la semaine, qu’ils vendront au panier.

12h15. Pour déjeuner, vous pourrez choisir par exemple le Lion d’Or, sans doute le café-restaurant le plus ancien de Lalbenque.  L’incontournable omelette aux truffes arrivera sur votre table. Celle dont on dit : « il n’y a pas plus simple pour exhaler l’arôme de la truffe ». Sentirez-vous ce parfum tellement inclassable, subtil et particulier de la truffe noire du Quercy ?

L’omelette aux truffes, un grand classique délicat à réussir.

L’omelette aux truffes, un grand classique délicat à réussir.

13h. Attention, levez le nez de vos assiettes. Dehors, les vendeurs et les acheteurs arrivent. Ils commencent à s’amasser dans la rue. Dans le restaurant, vous sentirez comme un changement d’atmosphère, une tension. Va-t-on vous apporter votre café à temps ? N’allez-vous pas manquer le début ? Malgré vous, vous pourriez bien vous laisser gagner par la fièvre de l’or noir.

13h15. Vous sortez maintenant dans la rue bondée, réchauffée de chaleur humaine. Les trufficulteurs ont aligné les jolis paniers dans lesquels ils placent leur cueillette de la semaine. Beaucoup d’entre eux sont des agriculteurs à la retraite, ils ont l’âge, l’expérience. D’autres sont plus jeunes, mais observez combien leur regard est affûté et leur posture fière. Ils font face aux acheteurs en gros, restaurateurs, courtiers, parfois venus de loin.

Les deux partis sont séparés par une corde interdisant tout contact avant l’ouverture du marché, mais la parole et le geste sont autorisés. Cependant, ici, pas de grandes conversations. On se comprend à demi-mot, on se lance quelques questions, quelques sourires.

Avant le coup d’envoi du marché, vendeurs et acheteurs sont séparés par une corde, ce qui n’empêche ni les discussions ni les transactions.

Avant le coup d’envoi du marché, vendeurs et acheteurs sont séparés par une corde, ce qui n’empêche ni les discussions ni les transactions.

13h50. En tant que simples particuliers, positionnez-vous devant l’étal du marché au détail : au moins 10 mn avant le coup d’envoi ! En effet, il n’y a parfois qu’une dizaine de truffes à vendre. Celles-ci sont emballées à l’unité dans un « cristal » : ce petit sac transparent porte une étiquette qui indique le poids de la truffe, le poids au kilo, mais aussi le nom du trufficulteur et son adresse.

14h. Prêts ? Partez ! Une voix annonce au micro le début du marché au détail. Des mains volètent en tous sens autour des truffes, comme un jour de solde dans un grand magasin. N’hésitez pas à vous faufiler et à jouer gentiment de l’épaule. Vous parviendrez sûrement à mettre la main sur un cristal contenant une magnifique pépite (pour ma part, j’ai acheté une truffe de 18 grammes pour 15€ l’an dernier).  Ce sera votre trophée de la journée !
En quelques minutes, l’étal va se vider. Par contre, de l’autre côté de la rue, la foule grossit pour le marché de gros.

Au marché de détail, les truffes sont proposées en petite quantité, mais on peut repartir avec un beau trophée.

Au marché de détail, les truffes sont proposées en petite quantité, mais on peut repartir avec un beau trophée.

14h30. Coup de sifflet : l’ouvreur du marché de gros agite le drapeau rouge et déclare le marché aux truffes de Lalbenque ouvert. La corde tombe. A  partir de ce moment, vous serez simples spectateurs mais … quel spectacle !

Acheteurs et vendeurs peuvent enfin se rejoindre. Tout va très vite. Ils ont discuté avant, ils savent ce qu’ils veulent et combien ils vont payer. Les paniers changent de bord, les billets changent de mains. En 15 minutes, les planches usées sur leurs tréteaux sont nettoyées.
Cependant, on discute encore dans la rue, on joue les prolongations dans les cafés et c’est là que vous vous retrouverez, autour d’un bon chocolat chaud, pour savourer encore un peu l’ambiance exceptionnelle de ce marché unique en France.


En pratique

On vient pour le folklore du marché, on repart avec l’impression d’avoir vécu un grand moment d’authenticité.

On vient pour le folklore du marché, on repart avec l’impression d’avoir vécu un grand moment d’authenticité.

> Le marché aux truffes de Lalbenque : marché hebdomadaire, tous les mardis de décembre à mars. Vente au détail à 14h. Vente en gros à 14h30.
> Les Journées Truffe
(de 10h à 16h environ) : conférence sur la truffe et sa culture, comprenant des conseils et astuces pour bien l’utiliser en cuisine ; démonstration de cavage dans une truffière à proximité du village. Pour participer à l’une de ces journées truffe, inscrivez-vous auprès de l’Office de Tourisme de Lalbenque-Limogne – Tél. 05 65 31 50 08. www.lalbenque.net

> 1 autre marché hebdomadaire (celui de Caussade dans le Tarn-et-Garonne) et plus de 20 autres marchés aux truffes ponctuels ont lieu en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée:
– Dans l’Aude
Moussoulens le 10 décembre, le 30 décembre et le 22 janvier / Talairan le 17 décembre, le 7 janvier, le 28 janvier / Villeneuve-Minervois le 23 décembre, le 14 janvier et le 4 février.
– Dans le Gard
Uzès les 14 et 15 janvier (Nuit de la Truffe).
– Dans l’Hérault
Saint-Geniès-des-Mourgues le 8 janvier / Clermont-l’Hérault le 29 janvier / Claret le 19 février (Fête de la Truffe).
– Dans le Lot
Cuzance, le 10 décembre et le 17 février (nocturne / Bretenoux le 17 décembre / Gramat le 31 décembre / Martel le 14 janvier / Gourdon le 28 janvier / Gignac le 29 janvier.
– En Lozère
La Canourgue le 5 février.
– Dans les Pyrénées-Orientales
Villefranche-de-Conflent le 11 décembre / Collioure le 18 décembre / Perpignan le 24 décembre / Céret le 31 décembre / Thuir le 7 janvier / Montner le 15 janvier / Arles-sur-Tech le 29 janvier (Fête de la Truffe) / Castelnou le 5 février.
– Dans le Tarn-et-Garonne
Caussade le 12 décembre, puis tous les lundis jusqu’à mars.

 

6 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s